Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Historique

 Lancée pour concurrencer les Sprite et Midget d'Austin Healey et de MG dans le segment de gamme inférieur à celui de la TR4, elle prend pour base l'Herald, une quatre places populaire née en 1959 et dotée d'une carrosserie attrayante signée Giovanni Michelotti. La voiture, qui constitue un dérivé sportif de cette dernière, doit son nom au célèbre chasseur britannique de la dernière guerre.

Présentée au salon londonien d'Earl's Court en octobre 1962, la Spitfire 4 reçoit un accueil chaleureux et se taillera une place de choix au sein de la gamme avec un cinquième des ventes de la marque. Elle bénéficiera d’améliorations constantes et quatre évolutions lui succéderont — l'appellation apocryphe de Mk 1 lui sera donnée a posteriori et par commodité.

En décembre 1964, la Spitfire subit quelques changements mineurs et devient Mk 2. A l'image du modèle initial, cette dernière aura une courte durée de vie de deux ans. Elle s'effacera en janvier 1967 devant la plus ambitieuse Mk 3, première véritable évolution de la Spitfire. La Mk 3 bénéficie de modifications concernant à la fois l'esthétique et la mécanique réalésée à 1,3 litre.
TRIUMPH SpitfireTRIUMPH Spitfire
Triumph Spitfire MK 1                                         Triumph Spitfire MK 2

C'est en novembre 1970 qu'apparaît la Mk IV — les chiffres romains ont été adoptés pour éviter toute confusion avec le premier modèle Spitfire 4. Cette nouvelle évolution de la voiture affecte essentiellement le design. À l’exception de quelques détails mineurs de finition, peu de changements interviendront jusqu'au retrait de la voiture en août 1980, consécutif à la réorganisation de la gamme de la British Leyland. Bien que techniquement dépassée, la 1500 a joui d'une situation de quasi-monopole sur la fin de sa carrière. Elle a également eu la durée de vie la plus longue des cinq variantes de la Spitfire.

Best seller d’une exceptionnelle longévité (dix-huit ans), la Spitfire a été produite de 1962 à 1980 à 314 152 exemplaires, dont près de 140 000 exportés aux Etats-Unis. A partir de 1966, elle a également servi de base au développement d’un modèle dérivé, la GT6. Transformée en coupé, la « Spit » a reçu un pavillon fastback dessiné par Giovanni Michelotti, tandis que, sous son long capot, s’installait, fort à l’aise, le deux litres de la Vitesse et de la berline 2000. Le nouveau modèle renvoie aux Spitfire transformées, qui ont participé aux 24 Heures du Mans de 1964 et 1965, ainsi qu’au rallye de Monte-Carlo (1964).

TRIUMPH SpitfireTRIUMPH Spitfire
Triumph Spitfire                                                     MK 3Triumph Spifire MK IV

1500
Carrosserie identique à la Mk IV. Les prolongements latéraux de la calandre (apparus sur la Mk IV) disparaissent, ainsi que les logos Leyland. Le jonc ceinturant la poupe perd son chrome et devient noir. Jantes larges sur les derniers exemplaires.


TRIUMPH SpitfireTRIUMPH Spitfire
Triumph Spitfire 1500
Notons que la 1500 a été, avec 95 829 exemplaires construits au cours de cinq ans et demi de production, la plus diffusée des Spitfire.

Bonne lecture

Pollux


Partager cette page

Repost 0